Recherche de l’herpèsvirus félin par PCR en temps réel

Indications du test

  • Evaluation de l’excrétion virale et de la contagiosité des chats en collectivité.
  • Détermination du statut des reproducteurs en élevage.
  • Détection des porteurs chroniques asymptomatiques
    En raison de la localisation des sites de latence (essentiellement ganglions nerveux et accessoirement amygdales et cornée), la PCR ne permet pas de détecter l’ensemble des porteurs latents. C’est pourquoi la détermination du statut d’un animal asymptomatique nécessite de prélever plusieurs sites (oro-pharyngé conjonctival et cornéen) au moment le plus opportun (par exemple minimum 1 semaine après la mise en quarantaine ou après une mise-bas).
  • Diagnostic de l’herpèsvirose chez les chats présentant des signes cliniques (coryza, formes oculaires, troubles de la reproduction).

Caractéristiques du test

Prélèvements à réaliser

  • Signes oculaires : cellules conjonctivales avec une cytobrosse (surtout si troubles chroniques) ou éventuellement avec un écouvillon sec
    cellules cornéennes en présence d’une kératite : calque cornéen à l’aide d’une membrane hydrophile (référence sur demande / matériel disponible chez Scanelis) ou éventuellement avec un écouvillon sec.
  • Coryza : cellules oro-pharyngées (conjonctivales ou nasales en fonction des signes cliniques), épanchement thoracique, poumon (non fixé).
  • Avortements, troubles de la reproduction : cellules vaginales et/ou placentaires, cellules prépuciales et/ou sperme, organes des fœtus.
  • Détermination de statut des animaux asymptomatiques : cellules oro-pharyngées (prélever sur les amygdales) avec une cytobrosse ou éventuellement avec un écouvillon sec.

Interprétation du résultat

  • Résultat négatif : Absence du virus ou quantité inférieure au seuil de détection de la technique.
  • Résultat positif  : Présence du virus dans le prélèvement.
    Si la quantité de virus est très faible, nous vous l’indiquons sur le rapport d’analyse. Les résultats positifs sont à interpréter dans le contexte clinique et en fonction de la durée d’évolution. Le test Scanelis est semi-quantitatif.
    Pour une interprétation du résultat dans un contexte clinique, il faut tenir compte d’un taux de portage de 8% minimum (supérieur chez les chats de refuges) chez les animaux asymptomatiques (prélèvements oculaires) avec le test développé par Scanelis.
Ne pas hésiter à nous consulter pour une interprétation du résultat quantitatif